Theobroma cacao

 

CACAOYER, PYÉ KAKO

COCOA

CACAO

 

Arbre à chocolat

                                                                               

 

Cacaoyer, cacao, cocoa, chocolate tree, God’s tree, kako, pyé kako, gwo kako, …

 

Famille

 

STERCULIACEAE

 

Origine

 

Amérique centrale et Amérique du Sud

 

Description

 

Petit arbre à branches étalées pouvant atteindre 15m de haut. Il possède de grandes feuilles elliptiques à extrémité aiguës, des fleurs naissant directement sur le tronc ou les grosses branches et donnant des fruits (cabosses) ovoïdes pointues, sillonnées et verruqueuses. Les graines (fèves) sont entourées d’une pulpe blanche et sucrée. Une cabosse contient 30-40 graines. Il faut 50 cabosses pour produire 2kg de Cacao.

Il existe 4 variétés majeures, Criollo, Forastero, Trinitario et Nacional.

Le Forastero est le plus cultivé, compte tenu de sa résistance, sa productivité et sa croissance rapide.

 

Habitat

 

Cultivé et persistant en basse altitude dans les lieux humides et ombragés (0-500m)

 

Culture et entretien

Le cacaoyer apprécie un climat humide ou modéré avec une pluviométrie de 1500 mm/an. Le sol doit être riche, profond et légèrement acide.

Il préfère une exposition d’ombre a mi-ombre.

Vous pouvez effectuer une taille de formation si vous le désirez.

Le cacaoyer, une fois établi, résiste à des températures de l'ordre de 10°C. La temperature idéale étant de 25-30°C. Les cacaoyer ne pousse que dans la « ceinture du cacao » (autour de l’équateur), mais il fait un êtres belle plante d’intérieur. Floraison d’Avril à Juillet et d’octobre à Janvier. La première fructification à lieu dès la 3-4ème année.

 

Multiplication

Graines essentiellement

 

Usage médicinal

  

Asthénie

 

Parties utilisées

 

Graines

 

Mode d'emploi

 

Contre l’asthénie : Décoction avec 7 graines séchées dans 1 tasse (250mL) d’eau, faire bouillir 10min dans un recipient couvert. Laisser refroidir, filtrer et boire 1 tasse, 3 fois par jour pendant 7 jours (Source : TRAMIL)

  

Dangers

 

Aucun

 

Usage ornemental

 

Très belle plante d’intérieur.

 

Usage alimentaire

 

On utilise les graines fermentées, puis séchées, puis torréfiées, puis broyées pour faire du cacao. En rajoutant de l’eau et du sucre, on obtient du chocolat. En rajoutant du lait et du sucre, on obtient du chocolat au lait. Si on sépare la graisse du cacao, on obtient du beurre de cacao et du cacao maigre. Si on mélange du beurre de cacao du lait et du sucre, on obtient du chocolat blanc.

  

Autres usages

 

Le beurre de cacao est utilisé contre les gerçures des lèvres, des seins et sur les dartres. Il entre dans la composition de preparations cosmétiques et de suppositoires. La coque est utilisée en paillage riche en azote.

 

Etymologie

 

Theobroma signifie « La nourriture des dieux » en grec. Cacao comme chocolat sont des mots d’origine Aztèque « cacahualt, xoxoatl et tchocolatl », signifiant boisson amère.

  

Ethnologie

 

Elle a été offerte aux conquistadors à leur arrivée (les Aztèques croyaient que c’était des Dieux), ils l’ont trouvé trop amère et y ont rajouté du sucre. C’est ainsi qu’est né le chocolat.

 

Anecdotes

 

Les fèves de cacao contiennent notamment de la caféine et de la théobromine, aux qualités toniques et stimulantes, ainsi que des vitamines A, B, PP, E. En outre, les fèves sont composées pour plus de 50% de beurre de cacao. (Triglycérides d'acides gras).

 

Aujourd’hui, dans la plupart des tablettes de chocolat, le beurre de cacao est remplacé par de la lécithine de soja ou autre. Le beurre de cacao est vendu pour les cosmétiques et coute cher. C’est Coenraad Johannes Van Houten qui inventa en 1828 un procédé pour séparer industriellement le cacao maigre (plus facile à délayer dans de l’eau ou du lait) et le beurre de cacao.

 

Les fèves de cacao contiennent notamment de la caféine et de la théobromine, aux qualités toniques et stimulantes, ainsi que des vitamines A, B, PP, E. En outre, les fèves sont composées pour plus de 50% de beurre de cacao. (Triglycérides d'acides gras)

 

La coque des fèves de Cacao est un très bon engrais organique riche en azote (13 unités).