Coix lacryma jobi

Syn. Coix lacryma

 

LARMES DE JOB, GRENN A CHAPLÉ

JOB’S TEARS

LÁGRIMAS DE JOB

 

Plante décorative et utile

Utilisée comme perle végétale et céréale

 

   Larmes de Job, herbe à chapelet, larmille, larmille des Indes, grain de Job, coix, graine de Job, herbe à collier, graine chapelet, grenn a chaplé, gwenn chaplé, gwenn maldyoc, gwenn job, lagrimas de San Pedro, camándulas, Job's tears, Mary's tears, lagrimas de Job, lagrimas de Moises, zacare de perla, cuenta de la Virgen, Santa Lucia, Santa Maria, ...

 

Famille

 

 POACEAE

 

Origine

 

Asie tropicale

 

Description

 

   Grande Graminée vivace pouvant atteindre 2 mètres dans un climat chaud et humide et ressemblant au maïs (même famille que la canne à sucre). Elle est cultivée comme annuelle dans des climats plus froids et dépasse rarement 1,50m de hauteur. . Les inflorescences sont de jolis épillets aux bractées mauves et rosées et la graine ressemble à une goutte d'eau, naturellement percée. Elles sont d'abord vertes puis deviennent gris-bleues à maturité. Elles possèdent le rapport protéines hydrate de carbone le plus riche de toutes les céréales.

 

Habitat

 

Cultivée et échappée, lieux incultes.

 

Culture et entretien

  Cette herbe à gros chaume et larges feuilles supporte tout type de terre, même pauvre, de acide à basique, dans une zone abritée, si possible à proximité d'un point d'eau, mais se contentera aussi de terres plus sèches.

La période de floraison est d'Octobre à Mai.

 

Exposition de soleil à mi-ombre. Possibilité de la garder en serre froide l'hiver.

 

Culture facile, croissance rapide. Taille sévère en février.

Multiplication

   La multiplication se fait par semis. Vous pouvez tremper les graines dans de l'eau tiède pendant une nuit, semer en terrine, levée en 2- 4 semaines à 25°C. 

 

Lorsque les plants sont manipulables, les individualiser en pot, planter en pleine terre après les dernières gelées (février, mars).

On peut aussi semer directement en place en mai (en région chaude).

 

Usage médicinal

  

Rétention urinaire, cholestérol, diabète, hypertension, obésité, verrues, vers intestinaux (Dr Longuefosse)

 

Parties utilisées

 

 Tiges, graines et racines

  

Mode d'emploi

 

En décoction

 

Dangers

 

Aucun

 

Usage ornemental

 

Cultivée pour l'ornement en haies, en sujet isolé ou dans les talus.

  

Usage alimentaire

 

Plante céréalière en Asie, succédané du café, préparation de boissons fermentées, farine, fécule

 

Autres usages

 

Fabrication de collier de dentitions, chapelets, bracelets, bijoux, sacs à main, broderie et rideaux de portes.

 

Etymologie

 

L'aspect et la couleur du fruit rappelant une larme lui ont valu son nom. Coix pourrait dériver du grec "kóïx" qui signe un palmier, par rapport aux diaspores qui ressemblent au fruit de ce dernier. Lacryma signifie «larmes» et Job est un personnage biblique célèbre par ses malheurs, référence à la forme et la couleur des semences.

  

 Ethnologie

 

 Au Nord-Est de l'Inde, l'ethnie Naga brasse une bière a base de cette céréale nommée "Dzu". 

 

En Nouvelle-Calédonie, l'infusion des racines est prescrite en cas d'intoxication par ingestion de poissons rendus vénéneux par la ciguatera.

 

Des guérisseurs mexicains de la tribu des Tarahumara portent les larmes de Job pour se protéger des maladies et certaines amulettes colombiennes similaires sont utilisées pour soigner les rhumatismes.

 

Le Botaniste Ruth Smith, rapporte une légende des Indiens Cherokee à propos des Larmes de Job : Ceux-ci racontent que lorsque leur tribu a été exilée de Caroline du Nord vers l'Oklahoma, meurs larmes tombèrent sur le sol durant ce pénible et douloureux voyage. De jeunes plantes sont alors sorties de terre à l'endroit où les larmes avaient touché le sol. Elle grandirent et produisirent ces gaines bleu-gris en forme de larme. Aujourd'hui les Cherokee collectent toujours ces larmes florales pour fabriquer des colliers souvenir de cet exil forcé.

Anecdotes

 

La farine de Larmes de Job ne contient pas de gluten.

 

Des chercheurs chinois ont isolés dans la plante des molécules anticancéreuses. 

 

Son feuillage sert de fourrage aux bêtes et les tiges sont tressées pour la confection de nattes et de toits. 

 

Les graines sont naturellement percées. 

  

Compteur Global gratuit sans inscription